Programmation

Concert
Vendredi 24 février – 21h
Entrée libre

DINNO + MOWUKIS

POP – ELECTRO POP

DINNO :
Dinno s’extirpe des campagnes lozériennes pour dessiner les contours d’une sunshine pop, baroque et paysanne. L’élan dadaïste qui anime Léo et Mathieu, les deux têtes pensantes de ce projet, affranchit les instruments de toute hiérarchie : là le son d’un quatuor à cordes, ici le charme suranné d’un synthétiseur à pile. Leur premier EP paru sur le label Music Unit, dévoile un univers singulier aux résonances psychédéliques. Difficile de rester insensible à cette entreprise artisanale, inspirée et ambitieuse.

MOWUKIS :
Compositeur entre autres pour le cinéma, la danse ou le cirque contemporain, Louis-Louise Kay, musicien multi-instrumentiste et protéiforme, se lance dans l’écriture d’un premier album solo en 2015 et adopte le nom de MOWUKIS. Entassés dans son studio, des instruments classiques, jouets, synthétiseurs et effets se réinventent. MOWUKIS c’est un œil neuf, libéré des notions musicales qui l’ont pourtant accompagné des années durant. Sa voix est son principal outil, comme un évident fil rouge. La musique de MOWUKIS oscille de l’électronique à la pop, invoquant des artistes aussi divers qu’Apparat, The Knife, Four Tet, Caribou, Colleen ou Jose Gonzales.

Toutes les infos ici


 

Danse
Jeudi 26 Janvier – 21h
Vendredi 27 Janvier – 19h
Entrée libre

RESSORT

Par la Cie du Désert

Ressort est une traversée à trois. Trois parcours nourris de danse, de musique, de rêves, de souvenirs et d’inconnu. Trois vécus, trois points de vue de la question des origines et du désir contradictoire d’attachement et de liberté. À travers l’idée du voyage et de l’exil, La Compagnie du Désert interroge sur l’identité, témoigne du tiraillement entre l’héritage qui nous nourrit et nos désirs de réinvention. En danse et en musique, nous racontons nos attaches et nos fuites. Venus de là-bas, d’ici et d’entre-deux, nous interprétons chacun à notre manière la question de l’exil : nos racines, nos devenirs, nos rencontres avec l’autre.

Crédit photo : Sébastien Casino

Toutes les infos ici


 

Concert
Mercredi 14 décembre – 21h
Entrée libre

huck redimensionnée

HUCK + NEENBOO

HUCK est une formation qui rassemble les univers de deux frères au sein de compositions mêlant mélodies chantées, contrebasse, électronique et guitare électrique. Marqués aussi bien par la pop anglo-saxonne que le rock californien des années 90, les trois musiciens du groupe s’inscrivent indubitablement dans un univers folk. Accordant une grande importance à l’écriture, HUCK est un trio faussement acoustique qui se joue des codes du jazz, du rock et du folk, créant un mélange savamment arrangé privilégiant tantôt l’improvisation intimiste, tantôt l’explosion électrique.

Membres :

Charles Huck (Contrebasse/Basse/Machines/Chant/Composition)
Louis Huck (Guitare/Chant/Composition)
Valentin Jam (Batterie/Chant)

Site web |Facebook

NEENBOO est un groupe formé en octobre 2014. Issu de rencontres diverses et variées, ce collectif rassemble un panel de musiciens aux origines et influences toutes aussi hétérogènes que complémentaires. NEENBOO crée ainsi un monde musical à part, jouant avec des sonorités orientales évasives aux ampleurs électroniques, le tout soutenu par des rythmiques latines et funk ensorcelantes invitant le public à prendre part à un voyage auditif, spatial et intemporel au sein de l’univers de NEENBOO.

Membres:

Clément Fernandez (Hangdrum)
Stefan Auclair (Basse, Synthétiseur, Machines)
Rabie Houti (Violon)
Lois Vitte (Batterie)
Benoit Sollier (Percussions)
Valentin Fernandez (Trombone)
Théo Pitout (Guitare)

Site web | Facebook

Crédit photo : Kiwi records

Toutes les infos ici


 

 

Danse
Vendredi 25 novembre – 21h
Samedi 26 novembre – 19h
Entrée libre

Juárez

JUAREZ – La ville qui tue les femmes

Par la Cie Lasart

+ débat sur le féminicide de la ville de Juarez en présence du journaliste Marc Fernandez

Cartels, organisations paramilitaires, drogue, prostitution, viols et corruption. À la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique se trouve « la ville la plus dangereuse du monde », Juarez. Au cœur de cette violence, les femmes. Principalement des jeunes filles venues chercher du travail au sein des maquilladoras. Entre 1993 et 2008, plus de 1500 cadavres sont recensés et 2000 femmes portées disparues. Les croix roses qui se dressent à Juarez en guise de symboles se multiplient. Les victimes sont si nombreuses qu’elles en deviennent anonymes. Et les autres ? Les disparues ? Nombre d’affaires restent irrésolues.
Des livres, des films, des documentaires, des articles de presse tentent d’expliquer la situation.
Crédit photo : Grégoire Edouard

Toutes les infos ici


 

Théâtre
Mardi 25 octobre – 19h
Mercredi 26 octobre – 21h
Entrée libre

CLANDESTINOPOLIS

 

de Mustapha Benfodil 

Par l’atelier de la compagnie Le Cri Dévot
À bord d’un tramway, Hippolyte Wetters, un membre d’une organisation extrémiste, est plongé dans de sombres réminiscences. Il pense à sa fille disparue par sa faute en remarquant une jeune femme qui lui ressemble. Hanté par le remords et le chagrin, il divague peu à peu et dans son esprit tourmenté, reçoit la visite d’un passager nommé Dieu, d’un Fou se prenant pour Antonin Artaud, ou encore de la Mort, comme autant de signes annonciateurs de son destin qui prend soudainement un virage inattendu… Le spectateur est ici invité à reconstituer les différents souvenirs de son passé morcelé. L’histoire s’enroule autour de l’imaginaire du père torturé, vient s’étendre jusque dans le regard curieux de la foule, pour enfin, se tisser maladroitement sous l’œil pervers des caméras de vidéosurveillance.
Crédit photo : Grégoire Edouard

Toutes les infos ici

 

 

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !