Attention aux arnaques job/logement

Arnaques job

 Certaines annonces d’emplois semblent sérieuses à première vue, mais il s’agit d’une arnaque dans les cas suivants :

L’employeur vous paye avant de commencer et demande un remboursement

Pour tout type de Job (ménages, babysitting…) l’employeur vous envoie un premier chèque d’un montant bien supérieur à votre rémunation prévue. Il va vous demander d’encaisser ce chèque, puis que vous lui renvoyez le trop perçu, généralement en mandat cash.

Exemple : L’employeur vous envoie un chèque de 1200 €, vous demande de garder 200€ (correspondant à votre rémunération) et vous demande de lui renvoyer les 1000€ de trop en liquide, en mandat cash… Et évidemment, le chèque de 1200 € était un chèque en bois, qui sera rejeté par votre banque, et vous perdrez les 1000€ envoyés. L’employeur ne répondra plus jamais à vos mails…

Consultez le mini site de sensibilisation aux arnaques de Job étudiant.

L’employeur vous demande d’effectuer une transaction financière

Il s’agit d’une variante de l’arnaque précédente.

L’employeur se fait passer pour un résident étranger.

Ce dernier explique qu’avant de revenir sur le territoire français, il souhaiterait effectuer une petite transaction financière. Prétextant ne pas pouvoir réaliser ce virement, il vous demande de l’effectuer pour lui.

Là encore, après vous avoir envoyé un chèque sans provision, il va vous demander de lui renvoyer de l’argent par mandat-cash.

Obligation de payer un « kit » de démarrage

Autre type d’arnaque, plus axé sur le domaine informatique ou secrétariat, où l’empoyeur vous oblige à acheter un kit pour commencer à travailler.

Nous ne publions aucune annonce où il vous est demandé de payer quoi que ce soit pour travailler.

Cependant, s’il ne le stipule pas dans son annonce et vous demande par la suite de payer un tel kit de démarrage, prévenez nous, car c’est illégal (vente pyramidale).

Conclusion : n’envoyez jamais d’argent !

Quel que soit le job proposé, vous ne devez jamais envoyer de l’argent à votre employeur !

D’autres types d’arnaques peuvent apparaître, l’imagination des arnaqueurs est sans limite !

Très souvent, l’arnaqueur vous met d’abord en confiance en échangeant plusieurs courriels, avant de trouver un prétexte pour que vous lui envoyiez de l’argent…
Si vous êtes confronté à un arnaqueur, cessez immédiatement tout échange et contactez-nous.

Important : merci de conserver la référence de l’annonce avec laquelle l’employeur qui vous a recruté ainsi que l’adresse mail à laquelle vous lui avez écrit, voire le numéro de téléphone ou mobile utilisé. En cas d’arnaque, vous pourrez nous communiquer ces éléments qui aideront à pister l’escroc.

Arnaques logement

 

Certaines demandes insolites doivent attirer votre attention :

  • Demande d’envoi d’argent pour la réservation.
  • Photo sans relation avec le lieu.
  • Loyer faible par rapport au marché.
  • Loyer doublé d’une demande de service.

Il ne faut jamais verser d’argent avant la signature du bail ! Nous décortiquons pour vous les méthodes appliquées par ces escrocs afin de vous en prémunir. Sachez que la même méthode est utilisée pour d’autres transactions en ligne.

Première partie de l’arnaque : la préparation

Tout d’abord ces escrocs déposent une annonce de logement, généralement dans un quartier chic de Paris ou dans une banlieue connue de la capitale, plus rarement dans d’autres  grandes villes. En effet, ils visent avant tout les étudiants étrangers qui connaissent mal Paris, hormis les bons quartiers, et qui ignorent les pratiques françaises en matière de transaction immobilière.

Au début les annonces étaient facilement identifiables (appartements somptueux, photos époustouflantes, mobilier de luxe, loyers dérisoires)… On a même vu un chalet de montagne en bord de Seine, à deux pas de la Bibliothèque François Mitterrand.

Aujourd’hui, elles sont pratiquement indécelables, hormis peut-être un loyer un peu trop bas pour le quartier. Il n’y a pas souvent de photos. L’annonce comporte souvent des erreurs montrant que le propriétaire ne connaît pas le quartier (tranmway en plein coeur de Paris) mais les étudiants étrangers non plus, la plupart du temps.

L’étudiant alléché envoie un mail au propriétaire pour demander plus d’informations. Il n’y a généralement pas de numéro de téléphone, et quand il y en a un, il est faux.

Le premier mail est « normal » : description du logement, envoi de photos complémentaires. Le propriétaire loue toujours son logement parce que lui ou son fils ont été mutés à l’étranger (Londres, Berlin…) ; il ne cherche pas à gagner de l’argent mais veut que son logement soit occupé et entretenu. Il y a toujours le nom d’un avocat ou mandataire, lui aussi à l’étranger (c’est commode, personne ne risque de lui rendre visite).

D’autres mails sympathiques peuvent suivre, avant la demande principale.

Deuxième partie de l’arnaque : le mandat cash

Enfin, au bout de 2 ou 3 échanges de mails, les choses se précisent. Pour obtenir le contrat de réservation et la promesse d’une visite, il faut envoyer à l’avocat la photocopie de divers documents (fiches de paie, pièce d’identité…), un formulaire dûment rempli…

Et afin de bloquer la réservation du logement et obtenir un rendez-vous pour la visite (le pauvre propriétaire ou son avocat s’étant déjà fait avoir en se déplaçant, pour rien et en avion, faire visiter le logement), il est demandé de déposer une somme d’argent, correspondant à la caution et au premier mois de loyer. On demande alors d’envoyer un mandat cash urgent via La Poste, Western Union…

Le propriétaire rassure l’étudiant en prétendant qu’il s’agit juste d’un dépôt auquel il ne peut toucher et qui sera restitué si le logement ne plaît pas.

Certains ont même poussé le bouchon encore plus loin en demandant, une fois l’argent payé, un complément de garantie !

Conclusion : prudence !

Bien sûr l’étudiant ne reverra jamais son argent… Il peut porter plainte mais il y a peu de chances que sa plainte aboutisse.

Conclusion :

  • n’envoyer de l’argent liquide qu’à des personnes que l’on connaît ;
  • ne jamais remettre d’argent avant d’avoir visité le logement ;
  • règler par chèque ou virement bancaire ;
  • ne pas envoyer de photocopies de vos papiers d’identité.

Si vous vous trouvez confronté à une arnaque telle que décrite ici, envoyez-nous un mail en donnant le numéro de référence de l’annonce : nous la supprimerons immédiatement.
Lokaviz est particulièrement vigilant sur ces problèmes et nous mettons des alertes un peu partout sur le site et dans les mails aux étudiants.

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !